Número total de visualizações de página

domingo, 8 de novembro de 2015

L'histoire du jazz - 4 - Les années 50 : Saxos et trompettes, le « Hard » et le « Cool » - Lester Young - Mean to me" - Video - Music - Live


Afficher l'image d'origine

Le jazz cool est sorte de "jazz de chambre", calme et raffinée, toute en retenue et jouée par des musiciens blancs en recherche d’un style alternatif à l’exubérance du swing et aux stridences du Be-Bop. Le Cool est né sur la côte Ouest des Etats-Unis, d’où son nom de "style West Coast", courant musical porté à son apogée par le pianiste Ahmad Jamal (*).

Lester Young (saxo ténor, clarinette et trompette) fut un précurseur de ce mouvement. Rompant avec le style de Coleman Hawkins, son jeu se fit doux. "Ce chant de saxophone, mat, détimbré, presque sans vibrato sauf sur la dernière note de ses phrases doucement déchiquetées, donnait au crépuscule une beauté d’aube sur une deuxième planète, la nôtre, délivrée de la violence" (Michel Contat, Télérama du 2 juin 199). Lester Young inspira aussi Miles Davis.

Stan Getz, autre saxophoniste, produira des solos qui seront l’un des sommets du mouvement Cool. Il sera surnommé "The Sound" pour ses sonorités douces et claires.

Sem comentários:

Enviar um comentário