sexta-feira, 17 de maio de 2019

Music - Live - Video - Jazz Story - Les principaux de courants de jazz - Bossa Nova (1/2) - João Gilberto & Tom Jobim : "Chega de saudade"

Bossa-Nova

C'est un style de musique brésilienne issu de la samba et influencé par le Cool Jazz, considéré aujourd'hui comme un style de jazz à part entière. 

La Bossa Nova Apparaît en 1958, avec le disque "Chega de Saudade", de Vinícius de Moraes (paroles) et Antônio Carlos Jobim (musique), interprété par João Gilberto.

En 1959, la sortie du film "Orfeu Negro" de Marcel Camus contribue à populariser le style, mais c'est en 1963, avec l'album "Getz & Gilberto" (Stan Getz et João Gilberto) et la chanson "Garota de Ipanema" (the Girl from Ipanema), qu'il conquiert le public du monde entier.

Des artistes d'autres horizons inscrivent alors la Bossa Nova à leur répertoire : Ella Fitzgerald avec l'album "Ella Abraça Jobim", Frank Sinatra avec "Francis Albert Sinatra & Antônio Carlos Jobim".

L'instrument de base de la Bossa Nova est la guitare. Une seule guitare suffit pour jouer une Bossa Nova, la main droite (ou gauche si l'on est gaucher) produisant un rythme syncopé caractéristique.
Le piano peut éventuellement se substituer à la guitare (ce qui est utile dans les formations de jazz traditionnelles), et le rythme peut être soutenu par une section spécifique, batterie et/ou percussions.

Depuis le milieu des années 1990, de nombreux artistes européens combinent dans leurs créations musique électronique et Bossa Nova. Il en résulte des styles hybrides appelés BossaElectrica ou TecnoBossa, très à la mode dans les bars lounge d'Europe et d'Asie (aux Philippines notamment).

Parmi ces nouveaux artistes Bossa Nova, on peut citer Bebel Gilberto, la fille du co-créateur du style João Gilberto, et le groupe européen "Nouvelle Vague".

quinta-feira, 9 de maio de 2019

Music - Live - Video - Jazz Story - Les principaux de courants de jazz - Hard-bop - Art Blakey : "Moanin'"

Les musiciens de la côte est n'ont pas tous vu dans le West Coast Jazz, ou Cool Jazz, le digne héritier du Bebop.
Les jazzmen noirs notamment, ne se satisfaisaient pas de cet avatar "édulcoré" et mondain, et voulaient rendre vie au jazz original, vivant et énergique.

D'où l'apparition du Hard-bop, également appelé "neo-bop". Ce nouveau descendant du Bebop emprunte les harmonies du blues et croise les accents "churchy" de la musique gospel, notamment dans les jeux du piano et du saxophone.

Le Hard Bop se démarque également du Bop par l'importance de la rythmique, notamment grâce aux batteurs Art Blakey et Max Roach, qui donnèrent à la batterie ses lettres de noblesse dans les formations jazz.

Le hard bop est généralement pratiqué par un quintette (piano, basse, batterie, saxophone ténor, trompette).

quarta-feira, 1 de maio de 2019

Music - Live - Video - Louis Armstrong : "Hello Dolly"

"Hello Dolly"

Music - Audio - Jazz Story - Les principaux de courants de jazz - Cool-Jazz - Miles Davis : "Birth of the Cool"


Héritier direct du Bop des années 50, le Cool jazz est un mélange des tonalités Bop et Swing, caractérisé par sa douceur et sa légèreté, voire son côté "mondain". L'arrangement regagne de l'importance. D'abord surnommé "West Coast Jazz" en raison des nombreuses innovations venant de Los Angeles, le Cool jazz s’est développé à l’échelle nationale à la fin des années 50, avec une plus forte implication des musiciens et compositeurs de la côte Est. "Birth of the Cool" ("la naissance du cool") est le nom d'un album de Miles Davis, enregistré en 1949/50, avec des arrangements de Gil Evans.

Music - Video - Emil Ernebro & Zandra : "Fly me to the moon"

"Fly me to the moon"