terça-feira, 3 de novembro de 2015

L'Histoire du jazz - 2 - Benny Goodman - "Get Happy" - Audio - Music


Afficher l'image d'origine


Les années 1930 : ça swingue avec la clarinette de Benny Goodman !

Les riffs (répétitions prolongées de courtes phrases mélodiques de 2 ou 4 mesures derrière le soliste), comme « King Porter Stomp » annonçaient déjà le swing. Mais le swing proprement dit ne prend son essor que dans les années 30. C’est une musique sur laquelle le monde danse et qui vient concurrencer les bigs bands de l’époque (orchestres de douze à vingt musiciens).

Mais, dans le Sud des Etats-Unis, on ne danse pas sur le swing car c’est une musique de nègres. Cette musique y est interdite dans les lieux publics.



Le roi du swing sera donc Benny Goodman, joueur (blanc) de clarinette. Il est aussi le premier chef d’orchestre blanc à braver la ségrégation raciale en présentant en vedettes des musiciens noirs. Il marque l’année 1935 où il apparaît avec son orchestre dans le film Le Roi du swing.

Sem comentários:

Enviar um comentário