sexta-feira, 29 de março de 2019

Music live video - Count Basie : "Swingin' the blues"

"Swingin' the blues"

Music video - Jazz Story - Les principaux de courants de jazz - Kansas City - Ella Fitzgerald & Count Basie : "Honeysuckle Rose"

"Honeysuckle Rose"

Pendant les périodes de crise et de prohibition (années 1920-1930), Kansas City fut à la pointe du modernisme en matière de jazz.

Caractérisé par son âme, son style blusey et ses solos énergiques, le modèle de de Kansas City fut lancé par le pianiste Bennie Moten, fut le point de départ de Count Basie (pianiste, organiste et chef d'orchestre) et de "Bird" (surnom de Charlie Parker, saxophoniste).

Remarque : Le style Kansas City est l'une des premières formes du Swing.

quarta-feira, 27 de março de 2019

Music video - Jazz Story - Les principaux de courants de jazz - Chicago - The Benny Goodman Big Band : "Sing, sing, sing"

"Sing, sing, sing"

Chicago, ville de prédilection pour beaucoup de jeunes joueurs à la fin des années vingt, est aussi associée à l'appropriation par les musiciens blancs du style Nouvelle Orléans.

Les "Chicagoans" sont pour la plupart issus de familles aisées et de formations classiques.

Ceci se ressent dans le style chicagoan dont les arrangements harmonieux et le bon niveau technique (Benny Goodman, Bix Beiderbecke, Eddie Condon, Mezz Mezzrow, Pee Wee Russell, Bud Freeman, ou Gene Krupa) ont transfiguré la musique improvisée de l'époque.

Et pourtant, le jazz sort à peine de l'enfance...

Music video - Cissie Redgwick : "Gimme that swing"

"Gimme that swing"

Music video - Parov Stelar : "Booty swing"

"Booty swing"

quarta-feira, 20 de março de 2019

Music video - Jazz Story - Les principaux dcourants de jazz - Hot-jazz - Louis Armstrong : "Muskrat ramble"

"Muskrat ramble"
En 1925 Louis Armstrong enregistre pour la première fois sous son véritable nom, avec son groupe "Hot Five".
Les enregistrements de Louis Armstrong à la tête de son "Hot Five", puis du "Hot Seven", sont considérés comme les classiques absolus de jazz et dévoilent les puissances créatrices d'Armstrong. Ces groupes n'ont jamais joué en public, mais ont continué d'enregistrer jusqu'en 1928.

La musique était caractérisée par des solos improvisés à partir d'un structure mélodique de base, qui montaient graduellement en puissance, jusqu'à un véritable "climax" musical. La section rythmique (tambours, basse, banjo ou guitare) soutenait ce crescendo, souvent sur un tempo de marche.

A la suite de Louis Armstrong, aidés par les progrès des techniques d'enregistrement, orchestres et grandes formations musicales se sont approprié ce son "Hot" et l'ont rendu populaire dans tous les États-Unis.

domingo, 17 de março de 2019

Jazz Story - Les principaux courants de jazz - New Orleans - George Lewis New Orleans Jazz Band : "Mahogany hall stomp"

"Mahogany hall stomp"

(1897-1930) - Le New Orleans est à la base une musique qui se joue dans la rue. Issu des fanfares, ce style est caractérisé par des improvisations collectives enjouées et emmenées par ses instruments emblématiques, le cornet (cousin de la trompette) et la clarinette. Ce style se développe au début du XXème siècle dans le quartier de Storyville de La Nouvelle Orleans, ville qui lui donne son nom. Se sédentarisant, incluant alors le piano et la batterie, la formation typique de ce style (la plus rencontrée) devient le quintet (cinq musiciens) où la clarinette et le cornet endossent les rôles de mélodistes en contrepoint de la section rythmique constituée par le trombone, le piano et la batterie. A la fermeture du quartier de Storyville en 1917 (pour cause l'Amérique entre en guerre), le style New Orleans trouvera demeure à Chicago suite à une migration massive de ses musiciens. On parle alors du style Chicago (années 20) marqué par une importance accrue des solos individuels. Le style Chicago sera le véritable tremplin du swing à venir des années 30. Ce style "fanfaresque" communique un irrésistible besoin de battre la cadence du pied (en anglais to stomp).

Music live video - Beth Hart : "I'd rather go blind"

"I'd rather go blind"

quinta-feira, 14 de março de 2019

Music Story - Les principaux Courants Jazz : Ragtime


Le Ragtime apparaît aux Etats-Unis vers 1895, lorsque les rythmes venus d'Afrique sont incorporés dans les Cakewalks, Coon Songs (chansons chantées par les Blancs pour imiter les Noirs) et dans la musique des Jig Bands.

C'est une musique vibrante et joyeuse, dynamisée par l’opposition de rythmes propre à la danse africaine.

Précurseur du jazz, le Ragtime se décline en marches, valses et autres formes traditionnelles de chansons, mais la caractéristique commune est la syncope (élément sonore accentué sur un temps faible de la mesure, et prolongé sur un temps fort).
Les notes et les rythmes syncopés deviennent alors si populaires que les éditeurs de partitions utilisent le mot "syncopé" à titre publicitaire.

En 1899, un jeune pianiste du Missouri, Scott Joplin, publie sa première composition Ragtime...


"Ragtime"

Photography - "Olive tree - Peace and love"

"Olive tree - Peace and love" 06-10-2019 JoanMira